Publié le : 18 novembre 20195 mins de lecture

Le baptême est une pratique religieuse qui a toujours son importance aux yeux de la plupart des gens. L’histoire de ce rituel ou sacrément est imputable de la bible et de la religion chrétienne. Comment est né ce rituel sacré visant à purifier l’homme du péché pour ensuite lui offrir une nouvelle vie sous la bienveillance du divin ? Pourquoi les chrétiens sont ils toujours fortement attachés au baptême et veillent à ce que leurs enfants bénéficient systématiquement de ce sacrement ?

Les textes bibliques relatifs au baptême

La bible chrétienne est le premier document qui traite de la purification de l’homme par le baptême d’eau. Il n’est pas vraiment question ici de purification du corps mais plutôt d’effacement du pêché une fois le rituel du baptême accompli. Dans la Genèse,  les textes parlent de l’Esprit qui planait sur les eaux pour parler des pouvoirs purificateurs de cet élément. C’est d’ailleurs par l’eau de Jourdain empli des pouvoirs du Saint-Esprit que le chef de l’Armée du roi de Syrie Naaman à pu guérir de la lèpre. Pour cela, il a d’abord fallu que le syrien renonce à son orgueil démesuré et accepte de plonger 7 fois dans le Jourdain conformément aux directives du prophète Elysée. La principale référence biblique sur l’origine du baptême et qui inspire les chrétiens reste néanmoins le baptême du Christ dans le jardin et qui est réalisé par Jean le Baptiste. Lors de ce sacrément, l’origine divine du Christ est confirmée par des signes réels comme la voix venant du ciel disant qu’il est le fils de Dieu et le Saint-Esprit qui vient vers lui sous l’aspect d’une colombe.

Le baptême dans l’histoire

L’histoire, notamment celle relative au Moyen-âge et à la religion chrétienne, parle de ce rituel pour la purification du péché originel à savoir le baptême. Le judaïsme, à l’origine de la religion chrétienne, possède d’ailleurs un lieu pour la purification par l’eau à savoir « le mikvé ». Ce même terme désigne également le rituel du bain lui-même qui purifie les croyants du pêché. Dans la religion catholique, le baptême est rangé dans les 7 sacrements à faire bénéficier aux croyants au XVIe siècle par le Concile de Trente. La réforme protestante de XVIIe siècle, bien qu’il s’agisse d’une protestation de certains dogmes du catholicisme, n’a pas remise en cause le baptême par l’eau. Au-delà de l’histoire des églises chrétiennes, le baptême de Clovis, au VIe siècle après J.C a fortement marqué l’histoire. Ce baptême a permis au Roi des Francs Clovis Ier et à ses guerriers d’embrasser la religion chrétienne et ainsi avoir l’appui de l’Eglise dans toutes leurs entreprises.

Le baptême à l’époque contemporaine

Les personnes de profession chrétienne considèrent le baptême comme un sacrément non négligeable dans leur vie et dans celle de leur famille, notamment les enfants. Les chrétiens, précisément ceux des grandes religions, embrassent une doctrine de pédobaptisme. Cela signifie que même un nouveau-né peut recevoir les sacrements du baptême pour être ainsi lavé du péché originel et devenir enfant de Dieu. Il n’est pas forcément nécessaire d’être un chrétien confirmé pour en bénéficier. L’important est que les parents soient convaincus de leur religion et foi pour que l’enfant puisse être baptisé. Au-delà du ton religieux et sacré, le baptême est un événement heureux et propice à l’organisation de festivités et réceptions pour bon nombre de familles.